chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 27 juin 2018

rencontres


Hier matin, je suis descendu au village par le petit chemin de terre qui part de sainte-Cécile en passant par les vastes prairies pleinement fleuries, quand je remarque le pie-grièche écorcheur posté sur un églantier, face au soleil et me tournant le dos.

Tout en dégainant le lumex, je m’approche, je m’approche ... ainsi jusqu’à six mètres. L’autre me mate depuis le début, la tête tournée vers la droite, jusqu’au pas de trop.

Quelques décamètres plus bas, je croise Tintin et ses trois vieux retrievers. Tintin est maintenant un vieux ceillacais, moniteur de ski, ancien maire.

Alors nous devisons sur son pays, pendant plusieurs dizaines de minutes, jusqu’à ce que le carillon laïc sonne la pleine heure.

Un nuage de parapentistes nous pollue le paysage.



2 commentaires:

  1. A clean field. Probably the air is loud there.

    RépondreSupprimer
  2. A thermal wind, from a.m. to the sunset, fills the hung valley from the awful Guil’s gorges ...

    RépondreSupprimer