chasser le naturel



Virgílio Ferreira

samedi 13 janvier 2018

miroise en nécropole

 

Hier matin, j'ai juste eu le temps de freiner les bourrins de mon carrosse, sans avoir celui de me repasser du kohl, qu'un tumulte corvidé m'obligea à dégainer presto mon optique pour tenter d'identifier quel intrus était au centre du nuage noir.
Un oeil, une aigrette et le tour est joué, le hibou plonge au sol pour un vol rasant, puis esquive le mur d'enceinte du fort adjacent et cap au nord-est ... Les corneilles n'ont pas insisté.
 
J'ai eu l'occasion d'assister à pareil houspillage convaincant, au cimetière parisien de Bagneux, il y a longtemps ... au siècle dernier, bien avant la fraîche erdoganisation de feu Corif, pour te dire.
 

Au carré musulman de Bobigny, un couple de piverts sondant la steppe humide en compagnie de mouettes rieuses et aussi un rougequeue noir et un pouillot véloce ...
 
 

2 commentaires: