chasser le naturel



Virgílio Ferreira

jeudi 4 mai 2017

Combattantes soviétiques


Le Mans,
cimetière de l'ouest
30 avril 2017

KRISINA Katerine,
combattante soviétique,
morte pour la patrie le 23 juin 1944.

GOLANVASCHKINA Pascka,
combattante soviétique,
morte pour la patrie le 18 juillet 1944

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. fighter, dead for the France ...
      probably escaped from a camp.

      Supprimer
  2. C'était peut-être des soviétiques incorporées plus ou moins volontairement dans l'armée allemande ; il y en avait 30 000 en Normandie en 1944... Surtout des hommes.
    Des déserteuses ?!
    Mortes pour la Patrie... heu il faudrait savoir qui elles étaient...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. peut-être ont-elles déserté, mais il y a eu des évadées des camps de la frontière franco-allemandes (mine de sel et fabrication V1-V2).
      En tous cas elles ont rejoint les réseaux de maquisards ...

      Supprimer