chasser le naturel



Virgílio Ferreira

jeudi 12 janvier 2017

les éboueurs



En regardant passer les éboueurs dans ma rue,
en fin de nuit d'hiver,
je me suis souvenu de ceux de Bordeaux,
à la fin des années cinquante,
récoltant dans la rue Porte de la Monnaie
avec leur gros camion électrique
et sa transmission par chaine
qu'on entendait arriver de loin
...


quelques BOM de Chez Sovel



2 commentaires: