chasser le naturel



Virgílio Ferreira

vendredi 13 janvier 2017

A la saison des dépressions


Quand j'étais enfant,
nous vivions dans une maison carrée,
surélevée d'un mètre, dans un pré
où Saurais laissait ses vaches,
le long de la route,
à l'opposé de la digue nous séparant des mattes.

A la saison des dépressions,
l'arrivée de chacune s'illustrait par
le pré qui blanchissait
sous le nombre des laridés cherchant le repos,
les premiers thoniers espagnols
qui emplissaient Port-Bloc à vue d’œil,
les attardés qui mouillaient à l'extérieur,
à la Chambrette,
les pêcheurs vendaient leurs appâts,
de beaux anchois,
que mon vieux faisaient en conserve.

Les signes d'inquiétude
à la lecture du baromètre,
le scrutement des crêtes de vagues à pleine mer
et le ciel, des fois qu'il tourne au nordet.

45° 32' 33,9" N - 1° 4' 1,6" O. Alt 3,4m


2 commentaires: