chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mardi 22 novembre 2016

Bordeaux, poussières


Quartier Saint-Michel
07-07-07


4 commentaires:

  1. les plantes prennent l'air pas trop pur! heureusement cette façade a échappé au ravalement.

    RépondreSupprimer
  2. Le bilinguisme s'est développé à Bordeaux grâce aux migrants espagnols (ici) et plus tard portugais.

    RépondreSupprimer
  3. et aujourd'hui, grâce aux touristes étatsuniens ?
    :-)

    RépondreSupprimer