chasser le naturel



Virgílio Ferreira

samedi 15 octobre 2016

Un cureton prend le soleil


mi janvier 2012
sur la cathédrale de Paris

1 commentaire:

  1. « Sous l'aile chaude d'un ange
    palpite ton cœur d'amandier

    Laisse tomber l'orgueil,
    l'amour viendra t'escorter »

    Fin du poème Cherche
    tiré de La langue des oiseaux de Gilles de Obaldia
    (poète français contemporain)

    RépondreSupprimer