chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mardi 16 août 2016

un vrai mois d’août urbain, tranquille et quiet


Vendredi matin, sur le cimetière parisien de Pantruche-en-Francilie, c'était un vrai mois d’août urbain, tranquille et quiet.

Peu de fréquentation, peu de contacts aviens à l'ouverture des lourdes portes, mais, malgré tout, légers passages de gobe mouches noir et gris et les cris incessants de fauconneaux hobereaux planqués à l'apex d'un ailante, qui se résolurent à prendre leur envol, se mesurer encore et accepter que cette fois, c'est bon, il ne sert plus à rien de brailler pour que provende rejoigne le gosier.

Un traquet motteux, sur une étoile de David partiellement démembrée ... qui n'a pas apprécié mon regard (ou ma gapette).



Aussi, le rouquemoute qui parfait ses sens de la vigilance, au fur et à mesure ...


2 commentaires:

  1. Je pense que le renard a trouvé une bonne maison là-bas!(home)
    Peut-être que maintenant il te reconnaît! Est-ce le même que celui que tu as publié récemment?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que celui-ci est un autre individu, en meilleur état sanitaire.
      Le renard se reproduit dans le cimetière, 107 ha ... ensuite, reste à savoir si ce territoire est suffisant pour un groupe de 4-5 animaux ...

      Supprimer