chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mardi 7 juin 2016

Chambord-sur-Cosson


Dimanche 5 juin, au matin,
une légère bruine à peine perceptible
stagne sur le domaine de Chambord.

Une route prétendument barrée
nous fait de l’œil et nous attire
aux bords du Cosson encore nerveux,
qui quitte ses derniers sites d'expansion.

Les ponts sont libérés.

Le château est fermé.






 
 

4 commentaires:

  1. J'aime ces impressions visuelles.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien aimé sur une chaîne télé de magnifiques images aériennes de l'inondation avec comme commentaire "la Loire a débordé à Chambord" (sic). Les journalistes sont de plus en plus fâchés avec la géographie. Ce type d'"étatsuniation" est parallèle au déferlement de vocabulaire anglais dans les actualités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il leur faudrait un téléphone intelligent, même Gougueule Maps connaît le nom de la rivière qui passe au pied de l'illustre château.

      :-)

      Supprimer