chasser le naturel



Virgílio Ferreira

jeudi 5 mai 2016

sauvagerie urbaine

Hier après-midi, en fin d'après-midi,
après avoir siroté la Sagres, chez Agnès,
au bord de l'eau,
ma blonde et moé avons eu droit
aux accouplements vifs et vigoureux,
des bergeronnettes de ruisseaux,
devant le théâtre "au fil de l'eau"
sur le lé nord du canal de l'Ourcq,
à Pantruche-en-Francilie.
Il y a deux jours, c'était trois hobereaux en chasse.
Cette sauvagerie urbaine me convient farpaitement,
tout comme la fraîcheur de la bière importée.


4 commentaires: