chasser le naturel



Virgílio Ferreira

vendredi 15 avril 2016

Soixante ans après ...


Neuf heures moins le quart, quittant la place Olympe de Gouges, je traverse la rue Hoche et tombe face à la grille close du square Montgolfier ... Du coup, je ronchonne.

Dans le premier recoin du trottoir, au sol, deux cartons de fruits exotiques attendent le camion de ramassage des encombrants, à demi pleins de livres jaunis aux titres sentant toute une époque par leurs calligraphies.

Bien entendu je fouille un chouïa quand une dédicace inclinée dans une écriture puérile me fait de l'oeil :

"17-6-56
pour la
fête de notre
papa chéri
Michèle et
françois "

Le livre manque d'une couverture malgré un bon état général. Je trouve le titre rapidement : "La réalité dépasse la fiction ou L'humour en liberté", avec plusieurs feuilles d'illustrations photographiques.

En feuilletant, je rencontre une carte pour la fête dudit papa et un marque page.






2 commentaires: