chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mardi 19 avril 2016

Ciel de nécropole


Dimanche matin,
au cimetière parisien de Pantin,
de neuf à dix, le vent était de nord, frais ;
puis a tourné à l'ouest.

A onze heures les nuages étaient noirs, lourds.
De grosses gouttes éparses ont été larguées,
durant deux minutes,
sans nous faire presser le pas.

Spectacle gratuit.






2 commentaires: