chasser le naturel



Virgílio Ferreira

vendredi 11 mars 2016

C'est le silence de son branchage qui a capté mon regard


ce matin, au parc des Buttes-Chaumont, j'ai suivi et observé pendant près d'une heure, un couple d'éperviers, dans de bénignes lumières dispensées de vent ...

La femelle est arrivée sur le grand pin.

C'est le silence de son branchage qui a capté mon regard ... elle s'est tournée face au soleil en gonflant son plumage, pour n'en plus bouger.

Le petit mâle s'est magné d'exposer sa superbe teinte pectorale, franche, posé dans un arbre nu, dos au soleil, changeant souvent de poste, jusqu'à venir au plus près et ainsi de suite ...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire