chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 10 février 2016

Le pigeonnier des siècles passés


"Le pigeonnier des siècles passés peut être considéré comme l'un des emblèmes du Liban, pays traditionnellement ouvert sur le monde et pays de dialogue. Montagneux et enneigés l'hiver, ses villages répandus sur les pics et dans les vallées gardaient entre eux des liens étroits à travers la diversité de leurs croyances spirituelles et de leurs traditions. Les pigeons y assuraient les messages jusqu'en Syrie et en Egypte.
Al-Aziz calife fatimide du Caire, avait reçu de Baalbek des cerises cueillies et attachées le matin même aux pattes de pigeons envoyées sur l'ordre du vizir Yâqoub-Ben Killis."
in "l'architecture libanaise du XVème au XIXème siècle"

publications "les cahiers de l'est"


2 commentaires:

  1. une sorte de culte du pigeon ? quel pied pour les ornitho-amateurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pensais aux gastronomes ...
      entre le Xvème et le XX, le pigeon était un animal domestique fort prisé de par toutes ces latitudes ...

      Par exemple, faut voir un mariage de couloneux chez les chtis !!!

      Supprimer