chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mardi 24 novembre 2015

éloge de la paresse





6 commentaires:

  1. S'épanouir comme un fleur, ni plus ni moins :-)

    RépondreSupprimer
  2. Détente, c'est si bon dans cette chambre lumineuse...
    marlene

    RépondreSupprimer
  3. Capturé par un canapé confortable?
    Bonne repos!
    :-)

    RépondreSupprimer