chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mardi 14 juillet 2015

près de la gare routière



Dimanche matin, près de la gare routière
dans le calme estival
trois jeunes hommes barbus et coiffés,
alcoolisés et propres sur eux,
à cheval entre trottoir et couloir de bus,
tout en manipulant leur téléphone de poche,
bavardent avec une femme plus âgée;
aux longs cheveux poivre et sel,
qui leur tient un discours sans répit :
"ce n'est pas tes yeux que je regarde" dit-elle
"c'est ce qu'il y a à l'intérieur !".

"Toi, t'es un félin,
t'as des yeux de serpent ..."


4 commentaires:

  1. Et ce n'est pas la femme qui avait bu ? Car de l'alcool naissent les chimères...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à mon avis, elle devait être tombée dans un foudre quand elle était petite ... :-)

      Supprimer