chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 15 juillet 2015

les dernières cabines téléphoniques publiques


Ça y est,
les dernières cabines téléphoniques publiques
sont arrachées de leur emplacement.

Lundi six, la plus proche de chez moi,
à l'angle des rues Courtois et docteur Pellat
a rejoint une double consœur sur le plateau
d'un camion-grue en deux coups de cuillères à pot.

Une double : 48° 53' 34,2" N - 2° 24' 59,8" E


Une triple : 48° 53' 36,1" N - 2° 24' 47,8" E

2 commentaires:

  1. La triste fin d'une époque où un téléphone servait à téléphoner ;-)
    Céline & Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. maintenant, c'est le bigo intelligent, qui te sert à télescoper le piéton qui arrive en face de toi tout en lui envoyant un message court !!! :-D

      Supprimer