chasser le naturel



Virgílio Ferreira

lundi 11 mai 2015

Emmanuel Michel expose à Le Mans


Pendant trois jours j'ai zoné à Le Mans,
la camera obscura dans la pochette
de la chemisette ou des culottes courtes,
à croiser des lumières, des droites en tous sens,
voire même des courbes,
des reflets, des ombres et tout ce qui fait
les parcours d'un piéton erratique.

Dimanche lors d'un énième passage
à proximité de la vieille ville,
la porte de la collégiale saint-Pierre de la Cour
m'a fait du gringue et j'ai succombé.

Dans la salle à piliers et ogives,
un groupe musical tentait brillamment d'orchestrer
divers instruments et quelques voix limpides.

Dans mon dos une grande affiche verticale
me proposait le portrait d'un artiste multiple
d'aventurier, sculpteur et barbouilleur.

Je ne me suis pas attardé à la lecture,
j'ai fait le tour de la salle,
j'ai posé mon fion pour saisir quelques images,
j'ai bien aimé les regards sensuels
que porte Emmanuel Michel
sur ceux qu'il rencontre.

Jusqu'au 31 mai,
dans le cadre de Puls'Art,
à Le Mans; C'est gratos.

Emmanuel Michel, c'est aussi ici :

Merci l'artiste.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire