chasser le naturel



Virgílio Ferreira

samedi 21 mars 2015

Pies rupestres

 
Sur le mur borgne visible de la fenêtre de mon burlingue, les lianes sèches d'une vigne vierge éradiquée servent de matériau d'appoint aux corvidés du quartier pour la confection de leur nid. Ces jours-ci, pies et corneilles viennent par couple s'approvisionner, même si la récolte n'est pas chose facile.
 

Hier, entre le canal de l'Ourcq et la Philarmonie de Paris, longeant la salle du Zénith d'où sortaient des sons de basse assez captivants, je fus surtout surpris par les échanges de vocalises entre deux partenaires de pie branchés. Dès que je me suis arrêté et, pis encore, que j'ai levé la tête pour saisir la scène, j'ai déclenché leur envol ...


6 commentaires:

  1. Les corvidés... Il leur arrive de gâcher ma promenade dans le parc, avec leurs cris incessants et pas harmonieux du tout (je pense qu'ils sont au moins 100 !) ! Pour eux, difficile de parler de vocalises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-)
      la difficulté réside probablement dans l'image qu'on s'est fait refiler de ces oiseaux par nos pairs ... Noirs, nuisibles et patati et potatoe.
      Le jour où tu prendras le temps, particulièrement à cette saison, de les écouter tu te surprendras à la découverte de leur palette vocale, puis quand tu prendras patience, pour le plaisir de ton clébard, à les suivre du regard tant dans les arbres que dans l'espace aérien, tu m'en diras des nouvelles ... Persévère, pour ton propre plaisir.

      bonne fin de semaine

      Supprimer
  2. Oh! que oui....quel registre de tons...tous ces oiseaux dont on ne retient que les croassement les plus forts...ils modules des sons étonnants et quant aux voltiges ...Dans mon coin , les pies ne font que passer...dans leur bel habit noir & blanc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Ah ! bien coincée la chenille maintenant ; va falloir qu'elle s'y mette ...

      Euh, dis donc Hécate euh ... "ils modules", t'es sûre ? :-D

      Supprimer
    2. Ah mais je les aime bien, ces oiseaux, j'aime bien les regarder, mais quand ils sont plusieurs dizaines à croasser, ça me casse les oreilles, désolée ;-) Bon, j'essaierai quand même de repérer s'il y a vraiment des modulations...

      Supprimer
    3. A cette époque elles sont en amours, tu pourras vérifier les dires d'un humble ... :-)

      Supprimer