chasser le naturel



Virgílio Ferreira

jeudi 19 mars 2015

Paris, Ménilmontant -01


Les temps passent et les gens changent ...

Il n'est pas désagréable de descendre
la rue Laurence Savart sise entre
celles du Retrait et Boyer.

Entre effluves populaires et miasmes bobo.



2 commentaires:

  1. Il faut un regard perspicace comme le tien pour déchiffrer la vie tout autour !
    Amitiés
    marlene04

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Taratata !!
      Flâner, c'est être accompagné de tous ses sens, voyons !! ;-)

      Supprimer