chasser le naturel



Virgílio Ferreira

lundi 2 février 2015

camouflage


Cette dernière semaine, je suis passé plusieurs fois le long du canal, sur ce lé, soit à une trentaine de mètres au plus près de ce mur tagué,  ou sur l'autre.

Rien vu de particulier, mis à part quelques plumes de cygnes et fèces de ragondin ...

Et ce matin, vains d'yeux, ces trois carcasses automobiles bariolées qui, jusqu'à ce jour, était absorbées par les barbouillages muraux !!!



4 commentaires: