chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 19 novembre 2014

Je pense que oui, Sarah Marquis est une bobardeuse mal élevée ...



Cet été, pendant un séjour en Vendée, je découvre Sarah Marquis en lisant un entretien dans Ouest France du 24 août.

La Sarah, réputée aventurière, guerrière, une femme qui-n'en-veut, faisait part de ses vaines et nombreuses recherches, des hivers entiers, de la huppe fasciée (insectivore migrateur) ...

Cette quête forcenée m'a étonné, au vu du statut de la volaille.

J'ai contacté Ouest France, pour savoir si la journaliste n'avait rien entravé ou si la Sarah l'avait bobardée ...
Rien et toujours rien.

J'ai pris contact avec la Sarah, au travers son site numérique ; le robot me confirme une réponse dans les 24 à 48 heures ...
Que nenni !

Récemment, j'ai balancé une bafouille sur ce sujet sur la page facebook de la drôline ...
Deux jours plus tard,  ma publication a été retirée ...

Je pense que oui, Sarah Marquis est une bobardeuse mal élevée ...

6 commentaires:

  1. Je la connais bien, elle est au lit avec un rhume depuis 6 mois !
    Que nenni, moi aussi je raconte des bobards.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malade, peut-être, mais avec encore suffisamment de forces pour utiliser les ciseaux de la censure !!

      :-\

      Bonne journée

      Supprimer
    2. Je blague, je comprends très bien ta colère, je ne connais absolument pas cette personne et apparemment n'ai pas à le regretter.

      Supprimer
    3. Pas de problème, Marie ... il eut été dommage que tu la connaisses après la lecture de mes papelards ... :-\
      J'ai l'impression que l'aventurière collectionne les gamelles !

      Supprimer
  2. Mais c'est vrai que les huppes ne sont pas faciles à voir : je n'arrive à en voir à la lisière de mon pré qu'une fois par semaine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et encore plus en hiver, quand les conditions météos sont sévères.
      La huppe est tout de même un animal qui vit très près de l'homme ..

      Supprimer