chasser le naturel



Virgílio Ferreira

dimanche 2 novembre 2014

floraison en Seine Saint-Denis


Pendant près de trente ans,
j'ai vécu avec ma petite collection de plantes succulentes
savamment disposée sur la fenêtre donnant sur le ponant.
Elle a profité d'un grand éclairage généreux,
de couchers de soleil les plus délirants les uns que les autres,
un ouragan de fin de siècle et
je n'ai jamais vu une fleur, pas même sur un cactus de Noël !!

Depuis que je suis en Seine Saint-Denis,
ma collection botanique est disposée le long de trois fenêtres,
face au nord et la lumière venant l'atteindre est
celle, exceptionnelle, des alentours du solstice d'été,
quand l'astre remonte sur son tropique septentrional.

Et chaque année, j'ai une floraison,
particulièrement sur les mamillaires
et parfois sur un rhipsalis.

Plaisir des yeux ...


4 commentaires:

  1. Les succulentes, et surtout les mammiilaires en fleurs. Un bon souvenir à mon père qui avait une passion pour les succulentes. Dans son petit jardin il y avait deux serres pour ces plantes et toujours quand j'étais chez mes parents une visite commentée était sur le program. L'enthousiasme de mon père est inoubliable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la floraison est probablement une récompense pour le succulentophile, sans parler du plaisir du partage de la connaissance ...

      Supprimer
  2. Sur les Mammilaires, il y a le visible : fleurs, épines, et l'invisible ou presque : les féroces glochides !

    RépondreSupprimer