chasser le naturel



Virgílio Ferreira

jeudi 27 mars 2014

portrait d'ornitho - 06


Dans les excursions de groupe ornithologique, avec déplacements en carrosse, il arrive que soit présent celui qui a peur de paumer le chef, l'organisateur, et qu'il lui faut impérativement être collé aux espadrilles d'icelui ... ou aux pneus de la bagnole dans lequel ledit chef est.

Dès le premier départ c'est pire que Monza. Et à chaque nouveau départ c'est la même crise.

Si, par jeu, tu défies le cinglé, en cherchant à lui piquer la place qu'il s'est attribuée, tu peux être sûr que le lendemain matin, à ton salut tu l'entendras te répondre : "toi, je ne te salue plus !".

Pas joueur, l'ornitho au ciboulot fêlé ...


4 commentaires:

  1. ouille, ouille, ouille, y'a de la friture dans l'air !

    RépondreSupprimer
  2. Howdy mon amigo,
    Sont ces écrits vos impressions de certains de vos excursions??
    Oh, ici, l'ornithologie, c'est une affaire sérieuse!
    Quel est le "ciboulet fele"? Mon traducteur dit "cracked noggin". A crazy person? A nut case?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Annie, ton traducteur semble bien travailler !

      Le ciboulot, en argot, est la tête.
      Fêlé, est un adjectif venant de fêlure (crack).
      Le tout pouvant signifier une folie douce ...

      HAND

      Supprimer