chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 12 mars 2014

portrait d'ornitho - 03


çui-ci aussi, assez bourrin ...

Un début septembre, sur les lacs aubois. Une excursion en commun et entre connaissances, pour mieux se rincer les nerfs optiques à coups de cigognes noires en escale; le jour anniversaire dudit rigide.

Les compagnons ornithos bidouilleurs et magouilleurs ont préparé un plan et laissé sur les pilotis de l'observatoire, le plus cocheur d'entre-eux, en compagnie du sujet de la présente description et des blondes du moment, histoire de mieux justifier l'absence du reste de la bande parti monter un coup dans le dos du concerné.

Et voila-t-y pas que le spécialiste en coches de signaler une drôle de volaille, en plein contre-jour (on ne peut changer les cocheurs), qui lui ferait penser à un espèce de piaf amerlot, avec un drôle de bec en avant, des cannes à la mord-moi-le-nez et tout le bastringue. Le truc idéal pour faire débouler tous les fondus du coin, une demie heure après le premier message court et bigophonique.

Les quatre présents zieutent et re-zieutent.

Les deux tiers n'entravent rien aux renseignements de l'adepte de l'aveuglement et ça part en couille. Agacé par l'insistance de l'observateur, le grand couillon sus-cité plie les gaules pour rejoindre le sol en grognant, malgré l'insistance du bon labrit dévoué et en mission.

En fait c'était une séquence de "une longue-vue cachée te filme" !!

Un échafaudage de diversion pendant que les copains ramenaient un gâteau d'anniversaire.

Ce n'est pas une réussite pour tous que de prendre un an de plus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire