chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 8 janvier 2014

Dans la thuriféraie de Saint-Crépin - 01








7 commentaires:

  1. un endroit magique avec ces vieux genevriers, un de mes arbres préférés et avec le cadre en plus! je soupire

    RépondreSupprimer
  2. C'est comme ça qu'on devient un thuriféraire de Saint-Crépin ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le thuriférariat bénit l'existence quand il joie

      Supprimer
    2. Vains d'yeux !!! Je vais devoir faire une descente sur mon dico préféré pour tout entraver !
      Merci pour la piste, je joie !!!
      :-D

      Supprimer
  3. A y est, après consultation j'ai tout compris.
    mon avis, le poste de thurféraire à saint-Crépin a dû se rapprocher de Pôle Emploi ... :-[

    RépondreSupprimer
  4. qui se cache derrière ce curieux pseudonyme de paesaggia ? : mais peu importe, du moment que je bois, je joie !

    RépondreSupprimer