chasser le naturel



Virgílio Ferreira

samedi 14 septembre 2013

Catiche, tendre catiche


Les derniers effets de lumières
captés par ma camera obscura,
en rentrant de balade le long du Cristillan,
à Ceillac,
et une de ces particularités alpines,
sur le retour vers la Francilie,
à La Meije,
en buvant un gros chocolat chaud !

Content de te retrouver !


6 commentaires:

  1. Bon retour parmi nous ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma parole !!??!!

      Un loutron pourrait-il en cacher un autre ?

      ;-)

      Supprimer
  2. super sympa ton retour;)
    merci pour tes pensées
    et les photos du Queyras
    sublimes !
    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce passage lumineux ...

      nous avons quitté le Queyras alors que les feuilles de bouleaux et de peupliers jaunissaient à vue d'oeil. Depuis trois matins, le thermomètre affichait deux degrés positifs, à sept heures, et les prairies blanchissaient sous le gel. Puis nous avons franchi le terrible Izoard ...

      Le chocolat chaud devant La Meije était une vraie récompense

      Supprimer
  3. ouahhh!c'est par ici que peut-être un jour vous viendrez vivre?
    Why not
    Bonne journée çao!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non, cara amiga, je crains fort que pareil plan ne fasse pas partie de potentiels projets ...
      Cette verticalité qui réduit la durée des jours et force tes cervicales à souffrir dans leur quête d'horizons ... Ce séjour fut un régal, certes

      Supprimer