chasser le naturel



Virgílio Ferreira

lundi 8 juillet 2013

la porte de la cuisine

 
Au crépuscule du soir,
de derrière les jalousies,
la nature domestiquée
porte ses ombres sur
la porte de la cuisine.
 

6 commentaires:

  1. Réponses
    1. Aucune comparaison possible !

      L'éphémère peut permettre un décollage immédiat alors que l'englué est très lourd au décollage !
      ;-)

      Supprimer
  2. Stores ou jalousies ? Un beau jeu d'ombres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allons compagnon, prendrais-tu ombrage de mes belles jalousies ?

      :-D
      Merci pour la visite !

      Supprimer
  3. Chaque chose en son temps

    RépondreSupprimer