chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 24 juillet 2013

entre quat' joints ...


Narbonne, dans l'Aude,
entre l'ambassade du Vatican et l'hôtel de Ville,
entre quatre joints stricts et vieillissants,
une pierre rapportée représentant un poilu tapi
dans une attitude floue, érodée.
Soumis ou en chasse ?

6 commentaires:

  1. Fatigué je pense... Rien de bien alarmant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, l'inquiétude n'est pas de mise dans ma question ...

      Supprimer
  2. Du temps où les ours blancs prenaient leur bain à Narbonne.

    RépondreSupprimer
  3. Waoh, c'est surprenant ! Je viens seulement de comprendre ta question, car hier, lorsque j'ai regardé pour la première fois la photo, j'ai vu un carnassier maintenant sa proie, et rien d'autre. J'ai supposé alors que tu faisais allusion à la soumission de ce qui pouvait évoquer la proie au sol. Et ce matin, c'est une tout autre image qui me saute aux yeux et je n'arrive plus à voir autre chose qu'un animal en position de soumission (et dont le tête regarde cette fois de l'autre côté), impossible de retrouver la première impression ! Trop bizarre, la reconstruction du cerveau ! (et j'en conclus que je n'ai donc pas le même cerveau le mercredi et le jeudi, ou bien que je ne dispose chaque jour que d'un demi-cerveau ;-) ?).

    RépondreSupprimer