chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 12 juin 2013

A l'écoute des oedicnèmes ...


1 commentaire:

  1. Geyser d'amour


    Laisse la paix
    commencer par toi et germer comme une graine
    féconde vers la lumière
    elle a besoin
    de l'humus de ton cœur pour porter les belles
    fleurs votives
    laisse la paix
    commencer par les pétales particuliers de tes
    doigts comme semences à l'espérance
    et ses racines se ramifieront en geyser d'amour
    laisse l'amitié
    jaillir de tes yeux comme porte gravement
    ouverte sur la fraternité
    que ton regard devienne un abri solide pour
    ton frère humain contre la solitude
    que chacune de tes prunelles soit une poignée
    de main généreuse contre cette aliénation
    qui sépare
    laisse la tendresse
    commencer par toi comme une chaleureuse
    cordialité pour envahir le monde en désarroi
    et qui n'ose même plus espérer
    deviens cette liane joyeuse qui se tend vers
    des abîmes insondables pour secourir les êtres
    broyés par l'incertitude
    laisse l'amour
    commencer par toi comme absente de souffrance
    pour
    essuyer les larmes des hommes déglingués
    notre terre a tant besoin de tes caresses
    amoureuses
    pour se sauver de ce terrible futur qui se
    prépare
    laisse la paix
    commencer
    par toi comme un bouquet de la vie
    triomphe


    Poème du congolais Muamba-di-Mbuyi Muepu

    RépondreSupprimer