chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 22 mai 2013

Le Mour, altitude 53 mètres

Peyriac-de-mer, Aude, 6 mai 2013
Le Mour, altitude 53 mètres.
43° 5' 10.2" N - 2° 58' 18.5" E
Ophrys lutea & Ophrys scolopax.

5 commentaires:

  1. Waoh, c'est beau, on dirait vraiment des insectes !
    53 m ! On ne risque guère le délire d'altitude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, le vertige d'altitude ...
      en compagnie de la belle amour, la chose est possible à toutes les altitudes !!
      ;-)

      Supprimer
  2. « Terre, dans ta gloire fulgurante, je t'ai aimée ébloui,
    je me suis rendu à ta lumière et à ton ombre, à ta vie infinie
    et j'ai baisé le sable ardent avec une ivresse lucide
    comme un corps d'amant lumineux et fragile,
    et c'étaient de minuscules bouches de soleil qui scintillaient.
    Terre, je te vois comme une grande rose ardente
    sous la rosée
    et j'entends les premiers soupirs amoureux, une
    rumeur de lèvres,
    et je te sens passer dans le cœur de la lumière dorée
    comme une barque légère d'allégresse végétale.
    Une fois, une fois de plus ta chevelure m'accueille
    et tes veines consentent ces paroles rouges
    qui sont ivres d'amour, de clarté et de musique.
    Je suis immergé dans ta bouche comme dans un nid paisible.
    Bonheur inviolable qui est le mien et celui de l'univers ! »

    Fin du poème Terre
    tiré de Accords d'António Ramos Rosa

    RépondreSupprimer
  3. Avec des températures qui peinent à dépasser les 10° chez nous, elles ne sont pas là de sortir sur les coteaux calcaires du Cap Blanc-Nez ;-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Patience ! Cette année, ce sera chacun mon tour !!!

      Mais quelle idée d'habiter si haut !!??

      ;-)

      Supprimer