chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 3 avril 2013

Soissons, un dimanche pascal


5 commentaires:

  1. alors ça! est-ce un vrai nom de rue ou une blague?
    je vais aller faire une recherche ...à moins que tu aies la réponse.
    Bizs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je n'ai pas de vraie réponse, bien qu'il s'agisse d'une vraie vieille rue de la sous-préfecture picarde !

      Il y a quelques temps, en français, boisier était un terme générique pour désigner le travailleur en forêt : bûcheron, charbonnier ...

      Franc, je ne sais pas ... Peut-être certains d'eux étaient-ils exonérés d'impôts ou alors une forme de compagnonnage ???

      ;-)

      Supprimer
  2. « (La poésie c'est l'imagination libérée, rendue à sa vraie nature, et qui ne craint pas de se lier à la vertu explosive d'un vol de papillon) »

    Extrait tiré de L'Aile pourpre
    de Nicolas Dieterlé

    RépondreSupprimer
  3. cette rue réunit les Anciennes rues du Francq-Boizier, de Longpont, du Cimetière de Notre-Dame-des-Vignes (j'ai lu ça dans l'histoire de Soissons : ville carolingienne)
    peut-être ce franc-là travaillait dans les bois ??? ou alors il adorait les framboises
    bonne soirée çao

    RépondreSupprimer
  4. Si tu vas photographier la rue du Faubourg Saint Honoré à Paris, on dira que c'est la rue des hauts rangés, hi hi (un peu dérangés ces jours derniers).

    RépondreSupprimer