chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 13 mars 2013

Un mur borgne et ses trois potes rient ...


De l'autre côté de mon bout de pelouse,
un mur borgne et ses trois poteries font face
à mes succulentes australes et se moquent
des turbulences médiatiques,
du blizzard de la grand-messe météo
des alertes orange dont tout le monde se tape.

Un mur borgne et ses trois potes rient ...
 

4 commentaires:

  1. Y en a même qui sont en couple, on dirait.
    ... tes succulentes australes ?? c'est un truc qui se mange ?

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Hummmm !!
      cette chenille est trop mimi !!

      Bon, pour le côté pipole des poteries : elles font comme elles veulent.

      Pour le reste :
      les succulentes ; en français vernaculaire ont peut les appeler "plates grasses". Un amateur de plantes grasses (kalanchoe, crassula, cactées) est donc un succulentophile.

      Australes ; c'est relatif à l'hémisphère dont elles sont originaires.

      Exemple, la Bourgogne est dans l'hémisphère boréal et le Natal dans l'hémisphère austral. Ces plantes citées proviennent d'Afrique australe.

      Celles-ci ne se mangent pas, mais certaines, comme les cactées sont consommables. Le nopal est consommé : ce sont les raquettes d'opuntia.
      Les figues de Barbarie proviennent d'un autre opuntia. ces fruits sont forts bons et forts délicats à préparer !!

      En France, on peut rencontrer des succulentes endémiques : sedums, sur les vieux murs ou les joubarbes dans les rocailles, jusqu'à très haut en montagne.

      bonne journée

      Supprimer
  2. Ah, merci pour cette jolie leçon ! Austral, oui, je me doutais que cela avait un rapport avec le sud, mais alors "succulentes" et "succulentophile", ça, ça arrive tout juste dans mon stock de connaissances grâce à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, quand tu vas débouler dans les serres chaudes du jardin botanique de ton village, tu vas t'éclater !!!

      J'ai hâte de lire tout cela !!

      :-D

      Supprimer