chasser le naturel



Virgílio Ferreira

jeudi 21 mars 2013

la folie se refait une santé


Entre grande pelouse et canal de l'Ourcq,
à Paname, dans le parc de La Villette,
la folie n°5 totalement dépiautée
fait prendre l'air à sa carcasse,
en attendant qu'on la rhabille.

2 commentaires:

  1. la folie n°5 est insaisissable au commun des mortels. S'agit-il d'un asile ou d'une grandiloquence d'un élu local ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, tu sais m'étonner ! ;-)

      Dans l'art des parcs et jardins paysagers, la folie est de ces extravagances bourgeoises susceptibles de cacher quelque garçonnière comme un commun pavillon de chasse.

      Le parc de La Villette, souhaité comme un chantier présidentiel par F Miterrand, abrite une approximative demie douzaine de ces folies, modernes donc, faisant face à la Cité des Sciences, sise de l'autre côté du canal.
      Chacune d'entre-elle, dans le projet initial, devait être la vitrine d'une science spécifique ; le grand télescope équatorial coudé devait y loger. Les moyens pécuniaires ont fondu, le télescope sommeille dans un ingrat dépot, les folies sont devenus points de vente de restauration et autres facilités d'époques ...

      Supprimer