chasser le naturel



Virgílio Ferreira

vendredi 8 mars 2013

En rentrant dans ma cuisine

Hier, sur les coups des onze heures, en arrivant vers ma supérette,
à hauteur des derniers platanes, avenue Jean-Lolive, à Pantruche,
4-5 serins cinis en train de s'égosiller, bien branchés,
en leur site "habituel" ...
 A ma sortie du bazar, plus rien, pas d'activité ...

En rentrant dans ma cuisine, un paon du jour stressé
cherchait l'autre côté de la vitre. 
Après coup, j'me suis retrouvé un peu sans zen,
avoir laissé ainsi cet animal sans aide,
juste pour faire deux images !!??
Et ce con qui ne se tenait pas à carreau !
En même temps, je me dis que je lui ai, possiblement, sauvé la vie ;
imagines que j'ouvre la fenêtre un poil de seconde trop tôt et hop,
les belles ocelles happées par un guêpier
remontant vers le Jutland, hein ?

4 commentaires:

  1. image bien poètique de ce paon et au moins aussi jolie de sa fin qui aurait été probable si...tu avais ouvert la fenêtre trop tard je crois, à moins que le guêpier, huummm, fût chez toi en escale

    RépondreSupprimer
  2. Voui, Nan, le coup du guêpier c'était juste une blague ...

    Un peu tôt pour le chasseur d'Afrique !!

    RépondreSupprimer
  3. Ah ben comme ça j'aurais cru que le paon était un oiseau et le guêpier un insecte... J'en suis toute retournée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Profites-en, le monde animal n'est pas un milieu hostile !

      Supprimer