chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 6 février 2013

Le Havre, de nuit ...


Vendredi 23 novembre,
dans l'attente d'une table libre
à l'usine à choucroute,
balade apéritive dans Le Havre ennuité,
après un spectacle du festival XYZ, à la bibliothèque ...

L'Hôtel de Ville.
Un immeuble voisin de la mairie
Perspective depuis la plage.
Le voile de béton d'un abri côtier.

Le Havre : 49° 29' N - 0° 6' E.




6 commentaires:

  1. « Il est temps de remonter par l’étroit goulet du rêve
    et de chavirer avec la Lune
    pour être dans l’écume blanche des rives… »

    Extrait d'un poème tiré de La langue des oiseaux
    de Gilles de Obaldia
    (poète français contemporain)

    RépondreSupprimer
  2. L'usine a choucroute - a factory where they make sauerkraut? hmm...
    en France?? Je ne suis pas heureux de le manger! Tu l'aime beaucoup?
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, Annie, ce n'était qu'une taquinerie, une raillerie de ma part ...
      Il s'agit d'un restaurant, très fréquenté, probablement à la mode et où le rapport qualité/prix est excellent. Nous avons joué les touristes, nous n'avions pas réservé et nous avons attendu qu'une table se libère ... :-\

      Plus jamais ça !

      Supprimer
  3. Aha! I see.

    Un verre de vin peut faire un meilleur attente!

    Nous disons «à la mode» quand nous plaçons la crème glacée sur la tarte, comme la tarte aux pommes. Apple pie a la mode! Il est un peu curieux, notre utilisation de ces mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour sûr que l'on peut, plus agréablement, patienter en compagnie d'un bon verre ...

      Ne t'inquiètes pas pour le mot "mode". Nous l'utilisons également dans nos recette culinaires : "boeuf mode", "tripes à la mode de Caen" ... dans le sens "à la façon de ...".
      Bon dimanche.

      Un peu de neige en Va .

      Supprimer
  4. Quelques flocons de neige ici, mais beaucoup dans le nord!

    RépondreSupprimer