chasser le naturel



Virgílio Ferreira

dimanche 3 février 2013

j'avais un truc sur le feu


Ce matin, je marchais sur le quai sud du port de Pantin, dans mon village,
quand un grand cormoran est venu se poser sur l'angle de pierre,
à quinze mètres de moi, entre deux-trois mouettes.


Je n'ai pas interrompu mon mouvement, la perle noire s'est ébrouée,
a replacé quelques plumes de son plastron.


Quand j'étais à cinq mètres de lui il m'a maté de son oeil vert
et a continué son lissage de plumes ...


J'ai tapé du pied et il s'est envolé comme un berlaud
et j'ai réussi une superbe photo !!!



Non, je blague ;
j'ai continué mon chemin,
j'avais un truc sur le feu.


;-)

4 commentaires:

  1. Aïe! il y eu menace d'histoire marseillaise mais l'oeil vert confirme une certaine authenticité dans le conte pantinois
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais assez troublé moi-même !
      Je n'étais jamais passé aussi près d'un cormoran.
      L'animal s'urbanise et j'ai marché et continué de marcher sans changer quoique ce soit dans mon comportement ...

      Supprimer
  2. Nul besoin de photo, l'histoire se suffit à elle même.
    On imagine la scène ;-)
    Céline & Philippe

    RépondreSupprimer