chasser le naturel



Virgílio Ferreira

vendredi 11 janvier 2013

tobrouk


Tobrouk

Mur de l'Atlantique. Nom donné au trou d'homme bétonné, rond ou polygonal, par analogie avec les travaux de fortification italiens réalisés près de la ville de Tobrouk.
Ces petits ouvrages d'où seule émerge la tête du tireur peuvent être éventuellement coiffés d'une tourelle de char ou surmontés d'une mitrailleuse.
Pour être efficaces, ils doivent être disposés en assez grand nombre afin de pouvoir toujours s'appuyer mutuellement.

in "Précis de la fortification", de Guy le Hallé.
ISBN 2-84673-014-8

7 commentaires:

  1. « La lumière cherche un nid en nos mains »

    Vers extrait du poème Le chant de la source
    tiré de Accords d'António Ramos Rosa
    (poète portugais contemporain)

    RépondreSupprimer
  2. Waouh, fallait pas être claustrophobe... De si jolis noms pour de si tristes choses, pfff.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et dans le but ultime de s'en faire déloger ...

      :-[

      Supprimer
  3. Peu commode pour y accéder en taxi !

    RépondreSupprimer
  4. Oui : "Un taxi pour Tobrouk", roman repris par Denys de la P. (1960)

    RépondreSupprimer