chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 16 janvier 2013

Spectacle garanti ...



Lorsque les fins de journées sont claires et que les corneilles volent par paires
en convergeant de tous les horizons vers cette ligne arborée limitant
les installations sportives du bord du plateau de Romainville,
au-dessus de la falaise de Pantin.

Plusieurs centaines d'individus se réunissent
et au fur et à mesure que leur nombre augmente,
ils n'ont de cesse à avoir un mal dingue à trouver leur place.

A pleine posés,
quelques voltiges leur frisant de trop près les vibrisses
les incitent à reprendre les airs pour jouter, s'esbroufer
et reconstituer une esquisse de reposoir nocturne, finalement ...

Spectacle garanti ...

48° 53' N / 2° 25' E

7 commentaires:

  1. « La rosée vous fait don de ses coûteuses perles,
    Nous n'errez pas, quêtant d'illusoires trésors. (sic) »

    Extrait du poème Élégie à un buisson de genêt d'Árpád Tóth
    (poète hongrois du XIX°/XX°)

    RépondreSupprimer
  2. Hum, plus pour les yeux que pour les oreilles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh, eh ... la chenille devenue urbaine va devoir affûter son regard, son ouïe et ses autres sens, pour mieux découvrir cette étonnante voltigeuse dotée d'un registre vocal large et diversifié ... Moult surprises en perspective.

      Supprimer
  3. un spectacle que tu décris fort joliment les esbrouferies des corvidés le soir venant et que j'apprécie autant que ta prose;-oh!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ... pareils spectacles "méritent"-ils que nous les couchions sur papier ???

      ;-)

      Supprimer
  4. oui, oui. Ce matin ce sont les étourneaux qui m'ont réveillé et alors pour les vocalises, ils s'y connaissent. Les corneilles sont pour moi de fantastiques immitatrices.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est toujours agréable de lire le plaisir des gens au contact de ces espèces sous-aimées parce que méconnues ... Merci nan !

      Supprimer