chasser le naturel



Virgílio Ferreira

samedi 5 janvier 2013

Le cimetière parisien de Bagneux, 62 ha


48° 48' 24" N - 2° 18' 24" E
Le cimetière parisien de Bagneux, 62 ha,
dans les Hauts-de-Seine, au sud de Paname,
est resté interdit au public pendant une bonne semaine,
après la dernière grosse tempête qui a ravagé le nord de la Loire,
en 1999 ...

Dans la première décade de l'an 00, les portes nous furent ouvertes :

11 commentaires:

  1. Y a des arbres debout ! On m'aurait menti !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non simplet ! C'est des schizofrênes !

      Supprimer
    2. ou alors tu as mal entravé !?

      Si ma souvenance est active, il s'agit d'ormes pumillas ...
      Quand la secte va être au complet, ça risque d'être un peu casse-burne, non ?

      Wait & see !

      :-D

      Supprimer
    3. Je vois pas de secte ! Juste une bande d'handicapés !

      Supprimer
    4. Pour mézigue, un gugusse qui avance à couvert et sous camouflage a un handicap certain sur le plan social, c'est certain !!

      ;-]

      Supprimer
  2. Chaînes

    Qu'elles sont lourdes, les chaînes,
    Que le Nègre met au cou du Nègre.
    Pour complaire aux maîtres de l'heure.

    De grâce n'arrêtez pas l'élan d'un peuple !
    Brisons les chaînes, les carcans, les barrières, les digues.

    Pour inonder l'univers en eaux puissantes
    qui balaient les iniquités.

    Qu'elles sont lourdes, lourdes les chaînes
    Que le Nègre met aux pieds du Nègre
    Pour complaire aux maîtres du jour !

    Lourdes, les chaînes,
    lourdes, lourdes,
    les chaînes que je porte aux mains.

    Que tombent tous les bâillons du monde !!


    Poème tiré d'Hommes de tous les continents
    de Bernard B. Dadié
    (poète ivoirien du XX°)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Point de chênes dans cette nécropole !

      Pas contre, il y a la tombe d'une famille Nègre, du début du siècle dernier, qui avait prénommée leur fille Blanche !!!

      Une histoire qui devrait plaire aux trois-quatre nains qui traînent dans les parages !!!

      Supprimer
  3. Je suppose qu'on achève aussi les arbres quand ils sont mourants dans un cimetière (dans un parc d'hôpital ce serait sans doute différent) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Pimpon ... Pimpon ... Pimpon ...

      qui c'est, s'il continue comme ça, qui va aller faire un tour à Cadillac, pour voir par lui même ??

      Bon dimanche, garnement !

      Supprimer