chasser le naturel



Virgílio Ferreira

jeudi 24 janvier 2013

frontière naturelle


Le détroit de Gibraltar
vu de la canonnière la plus haut perchée du caillou.

L'Andalousie regarde le Rif,
l'Europe se mire dans l'Afrique.
Le Royaume Uni toise l'Espagne.

En ce jour de la mi-mai, les bondrées apivores
n'avaient de cesse de remonter, en contrebas.

4 commentaires:

  1. « [i]Le cœur[/i]
    Danse sur la branche de lilas
    À peine recouverte par la rosée
    Égare ta main
    Laisse-la t'enivrer »

    Extrait du poème :
    Derrière la fenêtre aux barreaux de neige
    de Brigitte Maillard
    (poétesse contemporaine, de naissance congolaise, et vivant à Paris)

    RépondreSupprimer
  2. Se mirer dans l'Afrique, certes, mais il faudrait au moins que cela se dégage un peu à l'horizon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiètes pas, compagnon, elles savent y faire toutes les deux !

      ;-]

      Supprimer