chasser le naturel



Virgílio Ferreira

lundi 3 décembre 2012

un dimanche matin, à Pantin


Hier matin, huit heures et demie.
Quiétude et fraîcheur
sous un grand ciel s'éclaircissant.

Les corneilles ont bavardé avant de se disperser,
la belle amour dort encore
et la banlieue étire gentiment sa couenne.

4 commentaires:

  1. Waoh, la photo !
    Bon ça m'énerve, ça fait cinq fois que je réponds à ton commentaire sur mon blog, et ça n'apparaît jamais, trop bizarre !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, chenille, la foto ...
      la chance d'être attiré vers la fenêtre au bon moment, puis une légère pression sur le déclic ...

      Comment ça, tu ne veux pas répondre à mes commentaires ???!!!

      ;-)

      Supprimer
  2. bonsoir,
    c'est très joli les ciels en ce moment les rosées sont beau et je trouve que les couleurs sont assez vif!!!notamment ce soir l'orange du soleil couchant!!!
    bonne soirée
    christine

    RépondreSupprimer