chasser le naturel



Virgílio Ferreira

samedi 29 décembre 2012

Hier après-midi, dos aux mattes et au soleil bénin ...

 
Hier après-midi, je suis allé à la digue à la rivière, à Talais, pour assister à la pleine mer, dos aux mattes et au soleil bénin ...Sur la baille, plusieurs centaines de tadornes et de colverts et une grosse soixantaine de pilets prenant superbement bien la lumière hiémale.
 
Sur l'estran se réduisant à vitesse grand , moult courlis et pluviers, bécasseaux et chevaliers finissaient de se remplir le bide ...
 
Durant toute cette activité, un faucon pèlerin est resté face au soleil et au vent de suroît, dans une culture d'un vert étrange, tournant de temps à autre la tête vers la droite, puis sur la gauche ...
 
Quand l'estran était recouvert, le prédateur aviphage a pris le chemin des prairies, histoire de perturber une potentielle proie fragilisée par la digestion et le toilettage ...
 
45° 29' 49" N - 1° 2' 23" O

6 commentaires:

  1. Tiens, ça fait longtemps que je n'ai pas vu de marée... Tu me donnes là une jolie idée de projet pour de prochaines vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh, toi tu as bien fait de passer par icite !!!

      :-D

      Supprimer
  2. Haïkoukou !!

    L'étrangeté
    c'est la mer
    — sans y soi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mazette !!

      le Timide en majuscules, autres étrangeté ...
      sans histoires

      Supprimer
  3. Ne jamais confondre soleil bénin et soleil du Bénin, le second est nettement plus chaud !

    RépondreSupprimer