chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 26 décembre 2012

entre "les cantines" et "les arros"


Hier, en fin d'après-midi, sur la côte océane de l'extrême bas-Médoc,
la marée descendante permettait à quatre très peu farouches sanderlingues,
une vingtaine de tourne-pierres et une demie douzaine de bécasseaux violets
de reprendre leur quête de provende sur l'estran s'exondant ou les défenses se découvrant ...


Entre "les cantines" et "les arros".

 

2 commentaires:

  1. Bonjour à toi de l'autre côté de l'océan.
    Nous avons aussi ces oiseaux ici, mais je ne suis pas sûr de les voir maintenant!

    bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour virginienne amie,
      ces oiseaux aiment aussi les abords estivaux du cercle polaire, ensuite ils se répartiessent sur nos continents, vers de meilleurs littoraux ..

      ;-)

      Supprimer