chasser le naturel



Virgílio Ferreira

lundi 5 novembre 2012

dans l'OM n°108


Z'avez-lu,
à la page 81 du dernier Oiseau Magazine,
l'organe de la LPO,
un papelard de Jean-Marie Séveno,
illustré par cézigue,
relatif à son propre bouquin,
et intitulé :

"Le pygargue à queue blanche" ...

Ça commence très fort :
" Le pygargue à queue blanche est l'un de ces oiseaux qui font rêver. Tout comme l'aigle royal ou le gypaète barbu, le pygargue est de ces rapaces qui obnubilent tout bon naturaliste.".


Quel panard de n'être pas de ces bons naturalistes,
mais d'être non obnubilé qui fait des économies !!


;-)

6 commentaires:

  1. Le Pygargue est-il réservé aux seuls bons naturalistes ? En quoi nous ne mériterions pas "notre" Pygargue ? Et nos enfants dans tout ça, doivent-ils attendre d'en devenir pour les admirer ?...
    Bonne semaine Jean-Luc ;-)
    Céline & Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui !! celui-là décide du mérite des naturalistes comme d'autres décident du dessein de certaines espèces sauvages !!

      Y a du taf !

      Supprimer
  2. Chouette, de la baston. Et les pygargues ? Ils s'en fichent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben oui, monsieur ! Comme on dit par icitte : "les pygargues, ils s'en battent les coudes !".
      Ce qui nous laisse du temps pour nous griffer !

      Supprimer
  3. bonsoir,
    ah bon!!!!et ben moi je veux voir les perroquets en amérique du sud hi..hi..
    bonne soirée
    christine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, Christine tu ne joues pas le jeu !
      Le monsieur il a bien dit quels oiseaux il fallait aimer pour être une bonne naturaliste !!!

      Supprimer