chasser le naturel



Virgílio Ferreira

samedi 15 septembre 2012

sentiments d'un glandoumiroiseur, de retour du littoral de Vendée méridionale




De retour d'une semaine de glandouille sur le littoral sud-vendéen ...
 
La Vendée et son logo départemental, sanguinolent et insolent, son anse de l'Aiguillon et quelques souvenirs de virée ornitho en chaleureuse meute francilienne et un score à décoiffer un ventre-à-chou lui-même ....
 
Voyons voir sur mon calepin, les quelques notes précieusement mises sous le coude, en vue d'un partage :
 
- d'abord, dans le crépuscule du soir de l'arrivée, ces compagnies de hérons garde-boeufs au fond des prises, scrutant le pas du bétail ...
 
- dans l'absence de houle, le vol des sanderlingues rasant nos bacchantes de baigneurs, à l'heure où les phares s'allument ...
 
- ce millier de barges à queue noire se nourrissant sur les vasières du Lay, à l'Aiguillon.
 
- le balbu venant du nord, face à nous, à l'altitude confortable en vue d'un plongeon à venir, dans les claires de la pointe d'Arcay.
 
- Pic épeiche et gobe-mouches noirs, au phare de la pointe du Grouin du Cou.
 
- les vocalises de l'effraie près de l'église de l'Aiguillon-sur-mer ...

- les choucas des tours, dans le même village.
 
- le toilettage de la sterne caspienne, parmi sternes caugeks et sternes naines, à la pointe de l'Aiguillon, jusqu'à ce que quatre connards de touristes sexagénaires eurent pris leur panard à les faire s'envoler ...
 
- en arrière-plan, deux labbes parasites s'activant sur une caugek ...
 
- toujours sur la même pointe, à marée haute, l'ornitho francilien et sa bonne bouille, qui a oublié son télescope et son guide d'identification chez lui, nous narra ses mésaventures avec les saigneurs de l'ANO dans les méandres de l'ornithologie franchouillarde, sa côtelette enfoncée et sa joie de vivre ...
 
etc. ... etc. ...
 
La pointe de l'Aiguillon, 14 septembre 2012, 4.15 p.m.. 46° 16' 2" N / 1° 12' 19" O.

2 commentaires:

  1. ah les sexagénaires! qui oublient leur téléscope et font sauver les oiseaux!
    qu'est ce que l'ANO?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. çui-là qui a oublié son télé, pas complètement sexagénaire est un ornitho, du camp des gentils !
      Les autres touristes, les méchants, eurent la jouissance de l'envol de plusieurs dizaines de volailles, à portée de ray-ban ... :-[

      L'ANO, c'est le club des ceusses qui vont cocher à Ouessant-Bzh

      Supprimer