chasser le naturel



Virgílio Ferreira

lundi 20 août 2012

Vincent Lamouroux, à l'abbaye de Maubuisson - 02


Une oeuvre que l'on peut
palper, escalader, façonner,
mais que l'on ne peut ignorer.




9 commentaires:

  1. Et bien, j'aurai au moins encore découvert un mot : "néguentropie" ! J'aime beaucoup l'opposition et en même temps la proximité de la matière entre le sable, libre, envahissant, mais quand même contenu et la pierre, domestiquée et cependant dominante, aérienne. L'un devenant l'autre, ou l'inverse. L'ordre contre le désordre, ou un ordre contre un autre ordre ? L'artiste est sûrement celui qui élève le regard du tout-venant, et lui permet de se questionner, et de chercher à voir la réalité "autrement", parce que sinon, l'acte de poser des tas de sable dans une salle est à la portée du moindre maçon, et alors, mon ami, c'est à n'y rien comprendre ! ... Merci encore pour ce que tu nous fais découvrir:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien, chère chenille, que je te remercie pour ce dynamisme intellectuel. Que ton plaisir prenant le pas du mien fait que cette semaine va être bonne !

      Porte-toi bien !

      Supprimer
  2. jean-marc saint-luc20 août 2012 à 17:16

    Et bien perso, je tamponne à l'arnaque manichéenne sur velouté d'bon titre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  3. Désolé de perturber ce dialogue à un seul. Ceci juste pour noter que l'idée de ce sable à l'église est intéressante... outre son côté symbolique (chaque grain de sable ....., etc).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une superbe oeuvre sur laquelle même des artistes en herbe ou en culottes courtes peuvent s'exprimer librement.
      La symbolique jusqu'à la trame !

      Supprimer
  4. Ma fille a perçu quelque chose de "post apocalyptique" dans ce déversement de sable, selon ses termes, tout en se faisant la réflexion que ça allait être un sacré boulot de nettoyer tout ça... Au moins, l'artiste nous fait parler (voire penser ?).
    Mais, question annexe, qui est ce jean-marc saint-luc, le même que jean-luc saint-marc, ou un copieur légèrement divergent ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, pour ce qui va être d'enlever cette crue de sable, un bon coup d'aspiro industriel et le tour est joué !

      Quant à ce jmsl, un nain de jardin, aussi moche qu'insipide, que même les négations, as-tu remarqué, ne veulent s'acoquiner à son délire adipeux ...

      Supprimer
  5. jean-marc saint-luc21 août 2012 à 11:07

    Hop-là malheureuse !!! Va pas nous confondre hein ! Je suis beaucoup plus divergé moi ! Les gens savent plus quoi faire de moi ! :-D

    RépondreSupprimer