chasser le naturel



Virgílio Ferreira

lundi 20 août 2012

Bon, une louche de gobe-mouches noirs et une pincée de gris.



Ce matin, dès l'ouverture des portes de la vaste nécropole parisienne de Pantin, miroise !

Très hauts nuages, vent nul et chaleur promise ...

Bon, une louche de gobe-mouches noirs et une pincée de gris.



Du côté de l'allée orientale des Platanes, parallèle à l'avenue du général Leclercq, nouvelle attaque d'un épervier sur un pivert, un classique du genre à cet endroit, mais cette fois les plumes ont volé !!!

Dans le même temps, une huitaine de pies et une demie douzaine de geais avaient décidé de harceler un immature de faucon crécerelle ; ça bardait, mais ce bec crochu a fini par obtenir sa quiétude, dans un grand noyer aux feuilles épaisses et à la fructification abondante, à deux mètres d'un immature d'un faucon hobereau qui n'a pas bronché pendant toute la baston. Alors que les corvidés s'éloignaient, le jeune hobereau a porté une double attaque aérienne infructueuse sur une paire de perruches à collier, ce qui eut pour effet de faire redoubler le débit de vocalises d'une espèce déjà bien bavarde.
Un autre hobereau, mâle, vient jeter un oeil, en glissant vers Paname, le village proche.

Mais qu'ont donc ces rapaces à être tant attirés par la verdure, dans ce secteur du cimetière ?

Sur le retour vers ma catiche, je décide enfin de jeter au voisin cimetière musulman de Bobigny ...
Architecture funéraire autrement plus humble, pelouses sèches mais tondues, un bon bouquet de vieilles yeuses, un mur d'enceinte partiellement bordé par l'extérieur de nombreux sureaux. Autre limite, la proche voie ferrée tendue vers l'orient, un dépôt de sables et graviers.


Une famille de rougequeues noirs, avec trois jeunes aux épaisses commissures, deux petits gravelots sur le blanc gravier du carré militaire et deux traquets motteux farouches et ne se quittant pas de la voix ...

4 commentaires:

  1. à chaque fois les piverts se font attaquer
    ici pour un trouver un il faut se coucher tard...
    chaleureuse description d'une aventure du samedi.
    très beau contre-jour sur les plantes qui se font doucement automnale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De quoi ??!!

      Le pivert des Plats Pays est-il un crépusculaire ?

      :-D

      Porte-toi bien !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Allons, nan, rien de grave, juste que c'était une miroise du lundi ...

      ;-)

      Supprimer