chasser le naturel



Virgílio Ferreira

jeudi 31 mai 2012

Un nom à la mord-moi-le-nez : Crystal Serenity


Dimanche, en fin d'après-midi, j'emmène ma blonde sur la plage de La Chambrette, à Le Verdon, pour qu'elle découvre la plage estuarienne de mon enfance tout en chiquant un godet dans la fragile gargote ...

Quand surgissant du port industriel, le volume énorme d'une pyramide sociale, arrogante et caricaturée.

Deux cent cinquante mètres de long, cinquante de haut, onze cents passagers, un gros cul encore plus moche que celui d'un porte-conteneurs, pour se pavaner le long des châteaux médocains, avec un nom à la mord-moi-le-nez : Crystal Serenity !!

Dégage !


2 commentaires:

  1. Salut !

    Hé bé ! T'es pas sensible au charme ravageur de sa poétique séraphinesque ?!

    ;D

    RépondreSupprimer