chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 4 avril 2012

sortie corif chez les traquets pâtres



Dimanche 1 avril, j'ai participé à une sortie proposée au programme d'activités de notre assoc ; "Plaine de Chanfroy, la Bassée", rien que ça !!
Sortie co-organisée par Philippe et Stéphane. L'un gère les demandes d'inscription, l'autre enfile avec brio son costard d'animateur, sans oublier le rôle essentiel de leur assistante, Marie, qui intègre les observations dans la base de données provinciale !!!

Tout commence bien : pour rejoindre le point de ralliement, on nous propose un jeu de piste avec comme obsession de ne pas arriver avant les huiles ! Bien vu : pas de gagnants, pas de perdants !!!

Ensuite, on part vers la plaine face au vent d'orient où l'on contacte les espèces saisonnières, voire sédentaires, mais on sent bien que notre animateur ressent une certaine fadeur dans l'air du temps.


On continue de chercher, on cherche on traverse une pineraie et à un carrefour de laies, le visage de notre guide barbu aux yeux clairs et perçants se métamorphose en une radieuse banane qui voudrait nous faire croire qu'elle n'est pas : là, à soixante mètres, au sol, juste dans une tache de lumières, cette volaille fauve aux courtes cannes et au long bec arqué, qui se confond sur un tapis de barbes de pins avec ombres et lumières va faire notre journée.
L'animateur s'en éponge le front, son succès est établi !

Retour vers la plaine, évocation du furtif bruant zizi, d'une lointaine hirondelle de cheminée, les critères d'identification de la buse ! Les fiches sont au top, pas une question n'a été esquivée !

Bon la fauvette pitchou ... La fauvette pitchou n'a pas été contactée, ce sera pique-nique anticipé à onze heures et demie au soleil ...
Le plan de l'après-midi est enfin dévoilé : ce sera un saut à Sorques, avant de rejoindre l'illustre Bassée.

En pénétrant l'observatoire le plus proche du parc de stationnement, on croise quelque cadre du Corif : embrassades chaleureuses, claques dans le dos et plaisir des retrouvailles assuré ; enfin, passons ...

Ce passage à Sorques, va permettre au cochoir du groupe de reprendre quelques couleurs vives et à chacun de soigner son plaisir de la miroise. Pour ma part, ce sera l'observation de la bécassine des marais à quelques mètres du poste d'observation : repos, toilettage, bain, lissage du plumage puis quête de provende !

Ensuite notre agréable groupe commence à se disloquer : certains prétendant devoir rejoindre leur catiche et les jusqu'au-boutistes de continuer cette folle journée vers les merveilles de la Bassée !

Bon, tout ce baratin pour remercier Philipe et Stéphane de leur brio et chaque membre du groupe pour leur sympathique présence !
Maintenant, il me tarde de participer à une sortie au Père-Lachaise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire